L’OLYMPIA 2010 DE SYLVIE PULLÈS

RETOUR

Sylvie Pullès - Olympia

L’OLYMPIA 2010 DE SYLVIE PULLÈS

08 juillet 2010,

Le 8 Mai 2010, Le nom de la reine du folklore auvergnat, Sylvie PULLÈS, a illuminé la façade du mythique Olympia de Paris. Le public, venu des quatre coints de la France, a investi les 2000 places de la salle pour apprécier un spectacle grandiose.

La première partie avec les groupes folkloriques auvergnats de Paris a été très appréciée. Le groupe « Cabrettes et cabrettaires » puis la danse des enfants ont eu un grand succès. De même pour la superbe chorale de « La bourrée de Paris ».

Pour son spectacle présenté par Pierre BONTE, Sylvie PULLÈS a vu les choses en grand. Un écran géant en fond de scène diffusait des vidéos et photos remémorant les moments importants de sa vie et ses rencontres. Un orchestre avec pas moins de 16 musiciens a accompagné l’accordéoniste (piano, batterie, guitare, basse, contrebasse, 3 violons, 3 cuivres et 5 cabrettes), dirigé par Sébastien FARGE, son ami d’enfance, avec qui elle était dans « les petits prodiges de l’accordéon » en 1987.

Ce spectacle très varié, a réuni le folklore, le musette, mais aussi le classique avec une version au piano et à l’accordéon Solo de « Tristesse » de CHOPIN et une interprétation à la cabrette de « Ave Maria » de SCHUBERT par Nathalie RODDE, l’ami d’enfance de Sylvie.

De nombreux invités étaient présents car Sylvie PULLÈS a voulu partager ce moment et donner l’occasion aux personnes qu’elle apprécie de monter sur la scène de l’Olympia. Le public a donc pu apprécier l’interprétation d’Anaïs, 20 ans, cousine de Sylvie, qui a chanté « Je suis malade » de Serge LAMA qui lui a valu une standing ovation. Dans un autre registre, ce spectacle dédié à l’Auvergne a été l’occasion pour Sylvie de demander au groupe clermontois WAZOO de se reconstituer pour la soirée et chanter leur grand succès de 1999, « La manivelle ».

Un peu de Normandie dans ce spectacle Auvergnat avec l’accordéoniste normand Emilio CORFA qui a chanté avec Sylvie, « L’alliance », une composition de Sylvie qui fait référence à l’Auvergne et la Normandie.

Avec Jacques BESSET, aveyronnais d’origine qui a une guinguette dans l’Oise, Sylvie a interprété « Mon aveyron ».

Même s’il s’agissait d’un spectacle, et non d’un bal, la danse a tout de même été à l’honneur. Les spectateurs se sont levés pour danser le célèbre « Brise-pieds », un groupe de danseurs a fait le spectacle sur scène et a même invité quelques spectateurs à les rejoindre pour danser « La gigue ».

Ce spectacle de plus de 2 heures avec un rappel chaleureux de la part des spectateurs conquis a été un immense succès grâce au professionnalisme de Sylvie PULLÈS, de tous les musiciens et participants, mais surtout grâce à un public toujours aussi fidèle.

 

RETOUR